Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
HAUT DOUBS FEMMES

Média Inspiration et Tendance Franco-Suisse- Blogzine féminin qui donne l'envie d'oser

Géraldine Tissot-Trullard prépare sa rentrée de conseillère départementale, avec toute la soif de justice et la positivité qui la caractérisent

Elue depuis l'année dernière 1ère adjointe au conseil municipal de Jougne, cette maman de deux enfants, coach en politique, siégera à la rentrée au département, aux côtés de son binôme Philippe Alpy. Une nouvelle mission qu'elle va découvrir et mener avec les valeurs qui lui sont chères : égalité, fraternité et liberté.  Géraldine est également coach en politique, et présidente d'une association Fémina One, qui rassemble des femmes passionnées, des porteuses de projet, des entrepreneuses inspirées en Bourgogne Franche-Comté.

 

Un parcours professionnel diversifié, rebondissant, enrichissant 

Après un BTS agroalimentaire, Géraldine travaille plusieurs années dans le commerce, pour terminer responsable commerciale dans une petite entreprise qui collaborait avec de gros groupes pétroliers. Pendant  ce temps, elle obtiendra en cours du soir un  BAC + 4 en commerce international. Suite à un licenciement, Géraldine, alors âgée de 34 ans,  retourne sur les bancs de la fac pour suivre un master de gestion et administration des entreprises, qu'elle obtient avec mention à l'IEA de Dijon. 

A partir de là, pas mal de choses se développent dans sa vie, parmi lesquelles l'arrivée de son premier enfant et la création de sa boîte avec une associée, de formation et coaching en entreprise. Elle revendra plus tard ses parts pour se lancer à son compte. Entre temps, Géraldine ne reste pas inactive, travaillant pour des structures comme Pole Emploi, la Maison de l'Emploi, où elle rentre en contact avec des membres de la région, et du grand Dijon pour la gestion des dossiers. Un avant-goût de la politique ? 

 

Géraldine s'interroge beaucoup sur la politique 

"Je me suis toujours intéressée à la politique, avec des amis proches qui baignaient dedans. Puis dans mes missions professionnelles à Pole Emploi et la Maison de l'Emploi, j'ai été amenée à travailler avec les politiques. Je les ai énormément côtoyés avec mon métier d'entrepreneur également. Je m'interroge beaucoup sur la politique, ce que l'on peut faire, comment le pays est gouverné."

Si jusqu'à l'année dernière, la politique occupait peu de place dans sa vie, depuis les élections de l'année dernière et son poste de 1ère adjointe à Jougne, elle est nettement nettement plus présente, " et là, avec mon élection de conseillère départementale, je pense qu'elle va prendre énormément de temps !", ajoute Géraldine, qui ne réalise encore pas cette heureuse nouvelle ! 

Géraldine Tissot-Trullard prépare sa rentrée de conseillère départementale, avec toute la soif de justice et la positivité qui la caractérisent
Géraldine Tissot-Trullard prépare sa rentrée de conseillère départementale, avec toute la soif de justice et la positivité qui la caractérisent
Géraldine Tissot-Trullard prépare sa rentrée de conseillère départementale, avec toute la soif de justice et la positivité qui la caractérisent

Jusqu'à y jouer un rôle dans lequel elle s'investit complètement 

Mariée et maman de 2 enfants, Léonard 12 ans et Florimont 5 ans, Géraldine n'envisageait pas cet investissement sans l'aval de sa famille. "Ils sont ma priorité", assure l'élue qui se lève tôt et apprécie de pouvoir arranger son agenda pour récupérer le soir son dernier à l'école ou à la garderie. 

Les dossiers en cours qui lui tiennent à coeur et sur lequels elle ne cédera pas sont  :

- le projet éolien  Bel Coster, "des éoliennes côté Suisse contre lesquelles nous nous battons. Il me tient à coeur de préserver le paysage qu'on a ici ! J'ai envie de voir pousser des sapins, pas des éoliennes !"

- 1 voire 2 maisons de santé sur la communauté de communes, "car nous n'allons avoir plus qu'1 médecin sur Métabief pour 6 000 habitants. Il devient urgent de trouver des médecins qui viennent sur notre secteur mais aussi des professions paramédicales"  

D'autres dossiers à gérer viendront sur le canton de Frasne, dont elle prendra connaissance à la rentrée. Le rendez-vous est pris dans 6 mois pour prendre des nouvelles de Géraldine dans ses nouvelles fonctions ! Pour l'instant, s'il y a bien deux choses dont elle est sûre dans son binôme avec Philippe Alpy, c'est qu'elle veut se rendre disponible pour ses concitoyens qui pourront prendre rdv avec elle si besoin et qu'elle souhaite couvrir le territoire dans sa totalité. 

" Mes valeurs sont le travail, l'équité et la justice. J'aime l'équité et j'aime la justice. C'est pour ça que je me bats pour certains dossiers, que je suis en colère pour d'autres et que je ne lâche rien. Je ne suis pas là pour faire de la politique de politicienne. Je suis une élue de terrain et j'ai à coeur certaines thématiques comme par exemple : l'accès au logement, la garde d'enfants, la santé, l'éducation, le sport et la jeunesse, l'environnement,  la mobilité , les liaisons douces inter communes. et surtout l'eau : un enjeu prioritaire pour le monde".

Une rentrée sur les chapeaux de roue 

"La rentrée va démarrer sur les chapeaux de roue ! Je monte au département dès fin août pour rencontrer les services par rapport aux délégations que j'ai, pour faire un peu une sorte de passation entre les élus en poste jusqu'en juin et les nouveaux élus que nous sommes. "

Avec un agenda bien rempli, et l'apparition de la Covid, les activités de Géraldine se dispatchent autrement : 

" Jusqu'à maintenant, j'arrivais à gérer adjointe, coach, et présidence de Fémina One, puis avec la Covid,  beaucoup  de choses se sont ralenties, notamment la présidence de Femina One. L'association est en stand by, je ne sais pas quelle orientation on va lui donner à l'heure où l'on se rend compte que le réseautage réunit toujours les mêmes personnes... Est-ce judicieux de continuer, faut-il dématérialiser, nous sommes en pleine réflexion. Le coaching est plus difficile à distance, les gens aiment avoir le coach à leurs côtés !", constate Géraldine, qui s'investit beaucoup dans son rôle de 1ère adjointe et de conseillère communautaire à la mairie de Jougne, où elle passe une grande partie de son temps, en semaine, ainsi que le week-end, lors de représentations officielles. 

"Je gère mon agenda du mieux que je peux, en donnant toujours la priorité aux enfants, ce que j'arrive à faire grâce au périscolaire et à une nounou à domicile pour gérer les imprévus", confie cette maman poule. 

 

Une philosophie de vie basée sur la psychologie positive et l'égalité 

C'est dans cet esprit et avec ses techniques de coach que Géraldine aborde ce nouveau monde qui s'ouvre à elle : " En tant que coach, je vais regarder, prendre mes marques, comment les faire fonctionner, comment m'améliorer et refaire le point dans 6 mois. Mon ressenti, c'est ça : quelque chose de tout nouveau, une nouvelle organisation maison et extérieur !"

Si elle espère qu'elle va être enrichissante, Géraldine aime apprendre et a encore plein de choses à apprendre. "D'un point de vue perso, ça permet de se remettre en questions. J'ai encore du mal à réaliser ! C'est très flou pour moi j'ai du mal à appréhender cette nouvelle fonction que je porte avec la fierté d'avoir été élue par les citoyens qui se sont déplacés !". 

Pour contrebalancer le monde dur de la politique, Géraldine vit ses rêves avec ses yeux d'enfant. "Il faut se battre et paradoxalement lâcher prise. Lorsque je reviens ici, je m'émerveille de la nature, je trouve toujours les couleurs fantastiques, des multitudes de verts des sapins ! La nature est pour moi un lieu de ressourcement et d'apaisement".

Ses devises sont :

Aide toi et le ciel t'aidera !

Va au bout de tes rêves ! 

"Oser, c'est le leitmotiv : oser faire ce en quoi on croit même si les autres n'y croit pas, continuer de rêver ! Si c'est bien pour nous, les choses se mettront en place ! Savoir se remettre en question, écouter son coeur, quand le coeur dit non, il faut arrêter !", conseille Géraldine, qui s'imagine bien continuer sur cette voie politique si elle la passionne toujours ! Elle aime également exercer même si c'est moins maintenant son coaching auprès des élus, des élues femmes.  "J'aime la justice et l'équité et ça vaut pour les hommes et les femmes. Liberté, égalité, fraternité sont des mots très importants pour moi. J'aimerais que les Français n'oublient pas ces 3 mots : 

Liberté : on s'est  battu pour 

Egalité pour tous

Fraternité pour aider son prochain ", conclut Géraldine Tissot-Trullard.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article