Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
HAUT DOUBS FEMMES

HAUT DOUBS FEMMES

1er magazine féminin du Haut-Doubs - Média de communication Doubs-Jura-Suisse - Blog féminin - Blog lifestyle

Les conseils gynéco du Dr Al Chab

Les conseils gynéco du Dr Al Chab

La ménopause n’est pas une maladie mais une étape naturelle dans la vie de la femme, tout comme l’apparition des menstruations à l’adolescence, c’est un changement qui ne devrait pas être subi mais plutôt bien vécu en optant pour des traitements adaptés.

On considère qu’une femme est ménopausée lorsqu’elle n’a pas eu ses menstruations depuis 12 mois, la moyenne d’âge pour l’apparition de la ménopause est de 51 ans.

Plusieurs symptômes qui la caractérisent, principalement dû à l’hypo-œstrogène, comme par exemple des bouffées de chaleur, des troubles du sommeil, parfois même des symptômes psychologiques tel que des altérations de l’humeur qui peuvent provoquer une irritabilité, des sauts d’humeurs pouvant même mené jusqu’à une dépression.

On peut aussi observer des symptômes physiologiques tel que la sécheresse vaginale, la dyspareunie, les douleurs mammaires, des troubles cognitifs et même aussi une prise de poids.

Le vieillissement survient aussi par la baisse du contenu de la peau en collagène, c’est aussi une période où le risque d’apparition de certaines maladies est accru tel que l’ostéoporose, l’augmentation des risques cardio-vasculaire… Il ne faut donc pas négliger cette étape, même si ça semble être un cap psychologique difficile à passer et en parler avec son gynécologue pour trouver le traitement le plus adapté pour soi et ne pas vivre cette étape de la vie comme un calvaire.

La prise en charge est primordiale, les études montrent que respecter des mesures hygiénodiététiques amélioreraient les symptômes comme par exemple l’arrêt de tabac et d’alcool, la pratique d’une activité physique régulière, une alimentation équilibrée et une bonne hydratation ; un mode de vie sain ne peut qu’aider aux soulagements des maux de cette période.

Comme on le sait tous, dormir en quantité suffisante est essentiel pour un mode de vie sain et productif, un cycle de sommeil peut jouer un rôle essentiel dans le contrôle de l’action et la production des hormones, les dérèglements hormonaux de la ménopause peuvent provoquer des troubles du sommeil, on conseil alors d’aller au lit à des heures stable, d’éviter les stimulants tel que la caféine mais aussi d’arrêter l’alcool.

Il ne faut pas négliger le côté psychique, quoi de mieux que de rester active et sociale, s’adonner à une activité physique régulière en groupe (ou même seul), s’investir dans un hobby ou même s’en découvrir des nouveau ! Comme on dit « un corps sain dans un esprit sain »

Comme tous les traitements, ceux de la ménopause ne sont pas sans risques, il faut donc améliorer la sécurité de leur utilisation et de trouver des alternatifs.

Actuellement il n’existe pas de traitements médicamenteux mais des alternatives naturelles comme la phytothérapie, l’homéopathie ou l’acuponcture, traitement favorisé surtout lorsque le traitement hormonal est contre indiqué (Cas de patientes avec cancer du sein, cancer d’endomètre, antécédents de thrombose, les maladies coronaire…) par exemple : Il a été prouvé que les traitements non hormonaux montraient une efficacité de 30 à 50 % pour la diminution des bouffées de chaleur mais malheureusement ces traitements alternatifs, comparé aux traitements hormonaux sont d’efficacité moindre.

Je souhaiterais aussi ajouter quelques lignes sur le consensus international 2013 sur le THM (revue médicale suisse 2013,9,1950-3) qui publie que lors de l’utilisation d’un traitement hormonal  chez les femmes de moins de 60 ans, où dans les 10 ans suivant la ménopause, et en absence de contradiction, les risque des traitements sont faible et les bénéfices sont nettement supérieurs au risque.

La décision de commencer une THM doit se prendre en concertation avec votre gynécologue en fonction de votre état de santé, de l’effet des symptômes sur votre qualité de vie et vos souhaits, vous devez donc bien vous informer connaitre les bénéfices et les risques du THM.

Finalement, le traitement est donné selon les symptômes ressentis, le type de traitement, la voie d’administration et la dose peut donc différer selon chaque femme.

Enfin quand les symptômes persistent et la qualité de vie est altéré il ne faut pas hésiter à discuter et chercher une solution efficace avec son médecin.

Bien vivre la ménopause est primordial.

Dr Al Chab Ebtisam, spécialiste FMH en gynécologie obstétrique à Lausanne, Suisse

Partager cet article

Repost0

Commenter cet article