Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
HAUT DOUBS FEMMES

HAUT DOUBS FEMMES

1er magazine féminin du Haut-Doubs - Média de communication Doubs-Jura-Suisse - Blog féminin - Blog lifestyle

Dominique Raguin-Meyer

Dominique Raguin-Meyer

A 62 ans, cette professeure de français, passionnée de littérature depuis toujours, réalise un très vieux rêve, en publiant son premier roman baptisé « Joli Cœur ».  Sa plume ne s’arrête plus de courir, car elle nourrit déjà d’autres projets.

C’est à 38 ans qu’elle devient professeur de français, après une carrière aux impôts, pour faire plaisir à son papa. Alors maman de deux filles en bas âge, elle passe le CAPES. « Je suis très très contente d’avoir fait ce choix, car j’aime donner ! J’ai tenu un journal intime dès mes 12 ans, et ce jusqu’à ce que je me marie », confie Dominique Raguin-Meyer. « J’avais un très vieux rêve : celui d’éditer un roman un jour », poursuit-elle. C’est donc à l’âge de 62 ans, qu’elle a pu le réaliser, avec la sortie de « Joli Cœur » le 13 septembre. L’ouvrage a été envoyé à plusieurs maisons d’édition et a été retenu par les Editions Gunten, à Dole, qui diffuse dans toute la Bourgogne-Franche-Comté et l’Alsace. Originaire de Lons-le-Saunier, c’est dans cette ville que l’auteure a choisi de situer son histoire. « L’histoire remonte le temps et se passe sur tout le 20ème siècle. Elle commence en 1908 et se termine en 2008 », situe-t-elle. « C’est l’histoire d’un personnage, Françoise, qui a une cinquantaine d’années, et qui entreprend d’écrire l’histoire de sa grand-mère. Elle en fait plus un roman », raconte Dominique Raguin-Meyer, qui elle-même a écrit à titre privé, l’histoire de ses deux grands-mères. L’écriture de cet ouvrage a duré 2 ans, 2 ans de recherches, de documentations, car tous les lieux sont réels, 2 ans pendant lesquels ses personnages l’ont tenu en haleine ! « C’est génial d’écrire, et d’imaginer. Je suis sortie de moi, je me suis mise à la place de ma grand-mère. Il y a beaucoup d’amour dans ce roman de ma part et de la part de la narratrice », décrit la romancière, qui aime travailler le vocabulaire. Lorsqu’elle a posé le point final à « Joli Cœur », elle a « été contente et triste de laisser ses personnages ». « Ce n’est pas un roman d’action. C’est un roman sur l’analyse des sentiments, des personnages, de l’amour à la haine, un roman réaliste », définit-elle.

La passion de l’écriture ne semble plus la quitter puisque Dominique Raguin-Meyer a déjà envoyé un recueil de 7 nouvelles à sa maison d’éditions. « J’ai commencé un deuxième roman, dont l’histoire commence en 1970 », révèle-t-elle. L’écrivaine aimerait maintenant aller à la rencontre de ses lecteurs, à travers des dédicaces en librairie et des participations à des salons littéraires.

Dominique Raguin-Meyer

«Le chant des chevaux», vient en écho à celui de «Joli cœur». Dominique Meyer ne pourra démentir qu’elle est la compositrice de ces mélodies inspirées par sa passion pour eux. Mais cet ouvrage sous forme de nouvelles est plus que cela encore, il est un hymne à l’âme, aux âmes, celle abritée par tout être de chair et celle toujours présente des chers disparus comme «des oiseaux sur les branches des arbres généalogiques», écrit-elle. Chacune de ses nouvelles se fait leur interprète sous sa baguette. Le véritable talent de ce chef d’orchestre est l’énigmatique délicatesse d’en comprendre à la fois tout leur mystère et même leur secret sans jamais les trahir ni les dévoiler tout à fait. Avec elle, avec Dominique Meyer, nous avançons dans un sous-bois d’automne entre ombre et lumière, au-delà du temps, et pour notre plus grand plaisir, elle a rassemblé «les feuilles emportées par le vent comme les pages d’un livre déchiré». Il est dédié à chaque être, à chaque âme, donc, avec ce qu’ils ont de plus humain à leurs côtés, l’animal et de plus beau autour d’eux, la nature.

SOURCE AMAZON - EDITEUR GUNTEN 

Partager cet article

Repost0

Commenter cet article