Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
HAUT DOUBS FEMMES & CO

HAUT DOUBS FEMMES & CO

Blogzine Inspiration et Optimisme Un regard féminin sur la Franche-Comté Média Franco-Suisse Découvrez Haut-Doubs Femmes & Co : un média et un réseau engagés vers le positif, à portée de clic. Tourné vers l'avenir, HDF & CO a pour mission d'apporter inspiration et optimisme, gageant qu'ils sont un aimant à bonheur !

Destination : Pays horloger

Destination : Pays horloger

Reportage

A la découverte du pays horloger,

Des sites naturels d’exception

Connaissez-vous le Saut du Doubs ?

Au départ de Villers-le-Lac, le Doubs paresseux serpente au creux d'un val qui s'élargit entre monts et falaises. Les Bassins du Doubs constituent un paysage d'une incroyable beauté, qui voit des falaises de plus de quarante mètres plonger dans les eaux calmes, noires et profondes que sillonnent les bateaux. L’effondrement d’une falaise a formé un verrou sur le cours de la rivière. Ainsi est née la célèbre cascade du Saut du Doubs, Grand Site National visité par plus de 300 000 personnes chaque année pour les deux rives française et suisse. Enfin, le barrage du Châtelot retient les eaux sauvages pour produire une énergie propre. Une requalification totale de ce joyau de la nature se poursuit depuis 2001. Après la construction d’une passerelle franco-suisse bénéficiant du mécénat de Monsieur Gilbert PETIT JEAN, les belvédères et les sentiers ont été complètement revus.

Belvédère des Bassins du Doubs

Sur les hauteurs de Villers-le-Lac, le point de vue des Bassins du Doubs offre une vue magnifique sur les méandres du Doubs. Pour y accéder, au centre de Villers-Le-Lac, suivre direction Maîche puis au carrefour de la vierge, prendre à droite, le belvédère est indiqué sur la droite. Petit parking à 300 mètres de l’ancien restaurant du Belvédère.

Source : Mairie de Villers-le-Lac

Destination : Pays horloger
Destination : Pays horloger

 

Oserez-vous gravir les échelles de la Mort ?

 

Une petite montée d’adrénaline, la nature à perte de vue, l’univers des contrebandiers… Un savoureux cocktail pour s’immerger dans le Doubs franco-suisse. Vous êtes prêts ?

 

Sur les chemins de la Contrebande…

 

Les échelles de la Mort ?! Le nom n’est pas très rassurant… Cette appellation, si peu engageante, témoigne de la crainte suscitée jadis par ce site enclavé dans la haute vallée du Doubs, également appelée « Vallée de la Mort ». De nombreuses légendes entourent ce haut-lieu de la contrebande franco-suisse du XVIIIe et XIXe siècle, où des accidents mortels se produisaient à l’occasion de la « bricotte », ce petit trafic de marchandises nécessaire à la survie dans les périodes difficiles.

 

Le passage des échelles de la Mort était le point de franchissement le plus rapide pour se rendre en Suisse. Pour déjouer la surveillance des « gabelous », surnom donné aux douaniers, les « bricottiers » utilisaient toute sortes de stratagèmes pour rapporter des denrées de première nécessité (farine, sucre, café, tabac, etc.). Ils dissimulaient notamment les échelles dans les rochers et la végétation et ne les sortaient qu’au moment du passage…

 

Autrefois rudimentaires, de simples troncs traversés de bouts de bois

 

3…2…1…  Grimpez !

 

Les échelles sont aujourd’hui d’acier et rivées à la roche. Elles vous permettent de rejoindre en toute sécurité le belvédère surplombant la vallée qui offre un panorama grandiose.

 

Il est possible d’accéder en voiture au pied des échelles. Une fois à Charquemont, continuez vers la frontière suisse sur environ 8km, direction La-Chaux-de-Fonds, passez le village de Fournet-Blancheroche. Puis suivez la petite route sinueuse (non accessible en camping-car) qui démarre au niveau de la douane française, jusqu’à l'usine hydroélectrique du Refrain où vous pourrez vous stationner. Avant d’attaquer la montée (20 à 30 minutes), faites une halte sous le préau pour visiter la petite exposition permanente qui retrace l’histoire des échelles.

 

Les petits conseils en + :

 

- Les échelles de la Mort ne sont dangereuses que si on est imprudent. Trois escaliers métalliques se succèdent pour vous permettre d’accéder sur les hauteurs sans avoir à escalader la falaise.

- Suivez les consignes : ne pas être plus de 2 par échelle et toujours laisser la priorité à celui qui descend.

- Attention, si vous êtes soumis au vertige…

- Vous pouvez également accéder aux échelles par un sentier pédestre au départ du lieu-dit  « le Bois de la Biche » (boucle n°3 – 8 km – balisage jaune et bleu).

 

Envie de plus de sensations… ?

 

Les adeptes de sensations fortes opteront pour la via ferrata, en accès libre toute l’année, au départ de l’usine du Refrain. Pont de singe, pont tibétain, poutre, tyrolienne optionnelle de 60 m de long… un véritable terrain de jeu pour revivre les sensations des contrebandiers d’antan…

 

Source : Office de Tourisme du Pays Horloger 03 81 96 58 00 www.payshorloger.com

 

Destination : Pays horloger

Partager cet article

Repost0

Commenter cet article