Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
HAUT DOUBS FEMMES & CO

HAUT DOUBS FEMMES & CO

Blogzine Inspiration et Optimisme Un regard féminin sur la Franche-Comté Média Franco-Suisse Découvrez Haut-Doubs Femmes & Co : un média et un réseau engagés vers le positif, à portée de clic. Tourné vers l'avenir, HDF & CO a pour mission d'apporter inspiration et optimisme, gageant qu'ils sont un aimant à bonheur !

Musique : Il écrit une chanson, puis tourne un clip pour sensibiliser à la violence faite aux femmes

Musique

Il écrit une chanson, puis tourne un clip pour sensibiliser à la violence faite aux femmes

« C’est avec effroi que j’ai appris la mort de ma tante le 14 juillet 2014.... Ce qui représente une journée de fête pour la plupart, reste un jour meurtri pour moi.... Beaucoup de sentiments se sont bousculés, “colère, tristesse, haine, dégoût”…. Et en plus un sentiment d’impuissance.... J’ai écrit, comme pour exorciser, pour vomir ces sentiments négatifs, ce hurlement de rage retenu lors de l’annonce des circonstances de son décès.... Mes premiers mots furent d’une violence inouïe, d’une rage non contenue, d’une noirceur assumée pour illustrer un dégoût avoué », confie Gérald Chérubin-Jeannette, sapeur-pompier de profession.

Il parle alors de cet écrit à sa famille. Un malaise s’installe. Les meurtrissures et les plaies sont fraiches et douloureuses. Ce drame reste en autarcie dans la sphère familiale....

« Ma tante était une femme croyante et très pieuse, joviale. Le temps ayant apaisé cette rage, j’ai décidé qu’elle ne serait pas morte pour rien ! Je devais faire de cette chanson quelque chose... Transformer du négatif en positif, comme l’était ma tante », poursuit-il.

C’est à partir de ce moment que Gérald décide de réaliser un clip, en hommage à sa tante, aux femmes victimes de violences et à leurs familles. Une énorme entreprise, puisqu’il s’autoproduit totalement !

Des soutiens inattendus

C’était sans compter sur l’aide du conseil municipal de la ville de Quingey, en les personnes de Madame la Maire Sarah Faivre, et Jean-Michel Roy, chargé de la commission sociale, qui lui ont tout de suite apporté leur soutien. Il a aussi reçu l’appui d’une structure proche de ces femmes, le CIDFF (Centre D’Information et de Défense du Droit des Femmes) et de l’Association “Toutes des Déesses” d’Ornans.

« J’ai également reçu le soutien de mon ami “LILIAN RENAUD” qui a mis à contribution sa notoriété pour la diffusion du clip.... sans oublier les artisans de l’ombre, Armand Girardet, Vincent Gabriel et Aurélie Richard, et tous les contributeurs du Pot Commun, plateforme de crowdfunding….Merci également à France 3, France O, Radio Couleur Montagne, Radio Village FM, France Bleu Besançon, Radio Plein Air et l’Est Républicain pour leur soutien en terme de communication ! »

 

Musique : Il écrit une chanson, puis tourne un clip pour sensibiliser à la violence faite aux femmes

Une équipe en or 

Avec l’envie de faire un clip de femmes qui parle à des femmes, Gérald a d’abord mis sa coiffeuse dans la confidence. Anne-Claire Calvaruso et Vaéa Girard, du salon de coiffure “l’Hair du temps” de Liesle, l’ont tout de suite suivi, puis des connaissances et amies, comme Marie-Christine Mille, agent immobilière indépendante du réseau Safti, Stéphanie Sauthon, directrice des programmes sur France Bleu Besançon, Marie-Silène Alber, avocate et maman de la jeune bisontine “ECCO” demi-finaliste de “The Voice” en 2019, Barbara Romagnan, ex-députée du Doubs de la circonscription de Besançon, Chaima El Jaouari, sapeure-pompière dans le Jura, Magali Mallen, psychiatre au CHS de St-Ylie, Catherine Schulbaum, journaliste à France 3 Bourgogne Franche-Comté.

 

Gérald, avec Barbara Romagnan et Marie-Silène Alber

Gérald, avec Barbara Romagnan et Marie-Silène Alber

Les danseuses :

Marie-Amélie Moyse, danseuse et chorégraphe

Marie-Amélie Moyse, danseuse et chorégraphe

Marie Rodriguez, membre de l’association BR21, en soutien au jeune Brice atteint de myopathie.

Marie Rodriguez, membre de l’association BR21, en soutien au jeune Brice atteint de myopathie.

La maquilleuse : Félicia Blanchot, rescapée d’un gros accident de voiture il y a 2 ans.

Musique : Il écrit une chanson, puis tourne un clip pour sensibiliser à la violence faite aux femmes

 

Toutes ces femmes sont bénévoles...

Ce clip n’aurait pas été possible sans la société de production “LSM Prod” avec Fabrice Nicod et son Président, Mr Serge Mbeutcha, qui n’a pas hésité à soutenir ce clip, en le mettant en avant, ce qui a toute son importance, lorsqu’on sait qu’il est proche de Gims, Eva Queen, ou encore Black M.  Stanislas MASSON, alias “DEKOR” artiste graphique, peintre de rue a réalisé la fresque du clip, ce visage aux grands yeux, avec le concours d’Emmanuel Dumont professeur d’arts appliqués au CFA Hilaire De Chardonnet de Besançon. « Et pour toutes les photos, je peux remercier Mr Nicolas Pichardie alias “le petit goéland”. Une dédicace particulière également pour Jean-Pierre Kohut-Svelko, 6 oscars pour les meilleurs décors de films ».

Le 25 novembre 2019 est sorti officiellement le clip. C’est aussi la date du message de prévention que Gérald a réalisé avec Magali Carre-Ethuin, auteure de roman, mais également sourde.... 

Musique : Il écrit une chanson, puis tourne un clip pour sensibiliser à la violence faite aux femmes

« Par ce biais, je voulais 3 axes de communications pour n’oublier aucunes femmes, car les femmes handicapées sont également touchées par ce fléau... et il m’était impensable de les oublier....En conclusion, je dirai que c’est une véritable aventure humaine... ce clip est la preuve que la simple volonté d'une idée permet l'impossible... je me suis fait de nouveaux amies et amis ! », conclut de son nom d’artiste Gérald the same 973.

Le clip et le message de prévention sont visibles sur Youtube : « MEGARA » song Gérald The Same 973 officiel. 

 "Femmes Fortes" Message de Prévention aux femmes victimes de violences.

Partager cet article

Repost0

Commenter cet article