Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Un cercles de femmes en transition intérieure initiée par l'association Libres & Bulles à Labergement Sainte-Marie

Un cercles de femmes en transition intérieure initiée par l'association Libres & Bulles à Labergement Sainte-Marie

Transition Intérieure ...
Relions-nous !! 🙏🧚‍♀️

RDV en présentiel à Labergement Sainte-Marie le dimanche 28 mars de 9 h 30 à 11 h 30 , ou à distance en visio. 

 

Un cercles de femmes en transition intérieure initiée par l'association Libres & Bulles à Labergement Sainte-Marie

« La parole, comme le prix, est libre. C’est vraiment accessible. C’est avant tout une envie de partager, d’échanger entre femmes, qui auraient peut-être du mal à s’ouvrir autrement. Se retrouver, parler de différentes thématiques : permaculture, permaculture humaine, écopsycho, interdépendance locale, émotions, connexion à la Nature, culture, résilience alimentaire, questions de société… », invite Carine Montois, à l'origine de cette initiative, présidente de l'association Libres & Bulles. 

Dans l’idéal, ces rencontres auront lieu une fois par mois. L’association Libres & Bulles, telle une libellule, créature du vent, être éphémère, incarne le changement et symbolise aussi la conscience de soi qui vient avec la maturité. Son action s’adresse à tous : particulier, groupe, association, collectivité… Sous quelle forme ? Outre des rencontres, des ateliers, des découvertes d’écovillages par exemple, des retours d’expériences, de l’accompagnement, du soutien. Justement, face à l’écoanxiété qui naît de la prise de conscience de ce changement du monde vivant, ou pendant une transition intérieure pas forcément comprise de l’entourage, Carine propose des moments d’écoute, et permet d’aller « à la rencontre de qui on est, avec les bons outils. »

Libres & Bulles milite pour la résilience des êtres et des écosystèmes. 


Carine Montois a créé cette association loi 1901 en octobre 2020. Partenaire de la brigade DICRIM (Document d'Information Communal sur les Risques Majeurs), elle a interrogé en début d’année par un courrier le Préfet sur les mesures qui seraient prises au niveau local, en cas de crise alimentaire. Sans réponse pour l’instant. 

« Nous sommes les deux avec Adrien dans l’association Libres & Bulles dont la mission est de contribuer à la régénération, à la résilience et à l’épanouissement des êtres et des écosystèmes dans une vision au long terme », explique Carine Montois. Après pas mal d’années tous les deux dans l’engagement associatif, ils ont eu envie d’aller plus loin que des actions ponctuelles. Enrichis de six mois de voyage en camping-car, pendant le premier confinement, à la rencontre d’écolieux, d’écovillages, ils se sont lancés. Adrien a repris une formation de charpentier bois pour construire et Carine a compris l’importance de la transition personnelle intérieure.

« En parallèle de notre propre évolution, nous souhaitons faire passerelle à notre niveau vers un monde plus respectueux du Vivant, rendre la permaculture accessible au plus grand nombre et se relier, apprendre et partager nos connaissances et expériences », poursuit la jeune femme. Ainsi, le questionnement sur le système actuel de consommation mondialisé, à l’image du pétrole importé à 99 % en France, dans le contexte de crise sanitaire que nous traversons, s’est vite imposé. « Qu’est-ce qu’il se passe s’il y a des conflits, si les transporteurs sont bloqués, quand on sait que les magasins disposent de 3 jours de stocks ? Il y a quand même un risque majeur reconnu par certains sénateurs. La brigade DICRIM soulève ces questions. Et c’est là-dessus qu’en tant que membre de cette association de fait, j’ai voulu interpeler le préfet du Doubs, M. Mathurin : Est-on en mesure de nourrir la population en cas de force majeure ? C’est quelque chose de capital ! », développe Carine Montois. Sans réponse pour l’instant, elle songe à relancer ses interlocuteurs. En attendant, Carine et Adrien invitent les citoyens à les rejoindre. « Nous n’avons pas forcément toutes les réponses, mais nous voulons partager, travailler tous ensemble »

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article