Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
HAUT DOUBS FEMMES

Média Inspiration et Tendance Franco-Suisse- Blogzine féminin qui donne l'envie d'oser

Elodie Delaune, sophrologue hypnothérapeute, à Besançon, dans le Doubs

Elodie Delaune, sophrologue hypnothérapeute, à Besançon, dans le Doubs

Son entreprise est née suite à une longue introspection.

 "Pour moi, c’est une suite logique, car je me suis toujours intéressée à la médecine et spécialement à la médecine alternative et complémentaire depuis très longtemps. Je me souviens avoir voulu aider des animaux toute petite mais également des adultes à l’âge de 7 ans. C’était ma vocation, j’ai senti que je devais aider mon prochain, accompagner les personnes sur leur chemin personnel, les aider à se libérer des freins qui les empêchent d’exprimer leur véritable être, leur véritable personnalité et les aider à trouver leurs vies. J’ai toujours ressenti fortement l’humain. Par la suite, le destin tragique d’un ami m’a confortée dans cette voie."

Avant ce cheminement personnel, Elodie a embrassé une carrière de danseuse professionnelle, avec plusieurs compagnies internationales. "J’ai alors découvert la rigueur et la douleur d’une pratique intense, à l’époque, je me suis alors entourée de praticiens en médecine chinoise, acupuncture... Pour pouvoir être toujours performante et m’aider dans mon cheminement."

Poursuivant par la suite des études dans les relations humaines, il lui est demandé à cette époque d’arrêter sa carrière car elle souffre d'une maladie féminine appelée l’endométriose et de problématiques inflammatoires des intestins.

"J’ai trébuché, je me suis relevée à plusieurs reprises et j’ai parfois avancé difficilement et dans la douleur. De cela, ont découlé de belles rencontres médicales, paramédicales, des alternatives, une retraite auprès de moines bouddhistes. J’ai pu appréhender cet univers au travers de grands professeurs et de leurs visions éclairées des médecines alternatives, ils envoyaient leurs patientes auprès d’acupuncteurs, praticiens REIKI, sophrologues... Cela a été une vraie rencontre avec moi-même, un rituel de guérison et un ancrage profond. J'ai alors compris que ces thérapies feraient partie intégrante de ma vie."


Elodie s'engage alors à leurs côtés, et ce depuis plus de 6 ans, pour aider les femmes, faisant partie d’associations reconnues nationales agrées par le Ministère de la Santé. "J’ai intégré des groupes de travail au sein du ministère de la santé, des ARS et siégé dans des commissions médicales. Je continue avec un réseau médical à former et accompagner les patientes et les professionnels mais également à participer à des projets d’envergure nationaux. Ma participation à l’émission Allodocteur a également été pour moi une expérience enrichissante sur le partage d’expérience et de vécu. Je participe également à la rédaction d’articles dans certains magazines spécialisés.

 

Elodie Delaune, sophrologue hypnothérapeute, à Besançon, dans le Doubs

Les médecins qui sont devenus mes mentors n’ont cessé de me dire que je devais me former et utiliser mon empathie, ma bienveillance, mes connaissances et mes dons pour aider mon prochain à travers les médecines alternatives et les thérapies holistiques."


Dans cette continuité et ne se reconnaissant plus dans le métier de responsable RH dénuée de psychologie à son sens, Elodie se forme à travers des cursus reconnus.  "Je suis certifiée hypnothérapeute Ericksonienne, j’ai également passé ma certification de maitre praticien REIKI (3 niveaux) voulant pouvoir aider de manière globale et avoir une approche plus près des personnes…. J’ai par la suite souhaité me former en EFT et en psychologie positive toujours dans ce souhait d’accompagner et d’aider les personnes à trouver leur chemin et leurs ressources. J’ai également souhaité mettre à profit mon passé de danseuse en me spécialisant en danse libératoire depuis quelques années pour se reconnecter avec son MOI profond, un réel outil de libération corporelle et physique. En 2019 j'ai fondé un centre d'art thérapie que la covid a stoppé..."

Grâce à ce centre, Elodie intervient auprès des femmes, auprès de professionnels, médecins et paramédicaux, dans des EPHAD et auprès d’enfants en situation de handicap et dans un centre spécialisé sur Paris régulièrement.

"Je veux donner l’opportunité à chaque personne de se retrouver, de devenir vraiment quelqu’un, de découvrir les forces et ressources que nous avons en chacun de nous, se découvrir ou se redécouvrir, aider et soutenir. Aujourd'hui je crois en cette valeur, celle d'aider son prochain, je suis maman d'une petite fille de 6 ans, je suis atteinte de maladies chroniques et je crois en ces valeurs fortes de don de soi." À travers les thérapies proposées, c’est une rencontre respectueuse avec soi-même qui attend la personne qui sera considérée dans sa globalité. "J’en retire une très grande joie, que j’espère vous faire partager !"

Ce centre artistique d'art thérapie était jugé d'intérêt public par des spécialistes et médecins de grande renommée, parce que la médiation artistique est une vraie avancée, un véritable soutien, une force. "J'ai fait de ce lieu un lieu de ressourcement de mieux être pour des personnes qui ont besoin de cela afin de pouvoir mieux appréhender la vie, des personnes malades, fragiles, ayant un besoin d'accompagnement, d'aide, de devenir quelqu'un, très fort. Un souhait profond d'aller mieux." Malheureusement l'activité de centre d'art thérapie a été impactée fortement dès le début de la crise sanitaire. "Je travaillais avec les EHPAD, des enfants avec des handicaps moteurs et mentaux, des malades... De ce fait mon activité a tout de suite du s'arrêter et n'a jamais pu reprendre."

Elodie a dû arrêter les activités, ateliers, partenariats avec les médecins. Des centres médicaux avaient un budget alloué pour les patients pour ce genre d'activités et toutes les activités ont du être gelées. "J'étais fermée mais j'ai du payer les loyers qui étaient de 1600 euros par mois. J'ai eu beaucoup de problématiques financières qui ont impacté ma famille, étant maman j'ai du subir cela et faire subir ma famille. J'ai également retiré le travail d'intervenants qui faisaient des ateliers avec moi. J'ai été terriblement déçue et triste pour moi c'était un échec, j'ai du rebondir en retournant dans ma deuxième vie professionnelle. Les ressources humaines. j'ai été frappée par le manque de psychologie dans ce métier. Cela a été une prise de conscience, j'ai attrapé la COVID 19 mes médecins m'ont dit de recommencer ce que je faisais que j'étais faites pour cela que je devais me recentrer sur les vraies choses de la vie, mon empathie, mon parcours, mon engagement auprès des autres. Je me devais de rebondir, pour ma famille, pour moi, pour les patients, pour mes mentors... Aujourd'hui je crois en cette valeur, celle d'aider son prochain, je suis la maman  d'une petite fille , je suis atteinte de deux maladies chroniques et je crois en ces valeurs fortes de don de soi."

 

Elodie Delaune, sophrologue hypnothérapeute, à Besançon, dans le Doubs

Après une mûre réflexion et une convalescence, Elodie a pu se former à d'autres thérapies. "Je me suis dit quitte à rouvrir un centre avec la danse thérapie, je vais apporter à ce centre d'autres compétences et pouvoir aider l'humain dans sa globalité. J'ai suivi mon conjoint sur Besançon et je me suis dit que je devais réessayer que je devais voir cet échec comme un nouveau départ." Mais la route n'est pas sans obstacles :  "J'ai crée le centre sur Dijon grâce à mes fonds personnels près de 12 000 euros. Puis un prêt professionnel. Le COVID a complètement impacté cela et j'ai perdu pas mal d'argent. Aujourd'hui je repars de zéro et je dois me confronter comme beaucoup au confinement, aux mesures sanitaires... Ce n'est pas évident."

Pour les surmonter, Elodie se recentre sur les vraies valeurs qu'elle prône, l'aide, l'abnégation, le souhait d'aider les autres, les accompagner... "J'ai mis en place une cagnotte sur conseil des médecins, de ma banque puisque c'est difficile de refaire un prêt ou de s'endetter encore plus afin de me donner un coup de pouce."

 

Dans cette nouvelle mission de vie qui s'ouvre à elle, les services d'Elodie s'adressent à tous, enfants, adultes, personnes âgées, femmes, hommes... Aucune restriction. "J’interviens sur les dysfonctionnements émotionnels, psychologiques et somatiques."

Elodie Delaune, sophrologue hypnothérapeute, à Besançon, dans le Doubs

Cette activité reflète son souhait d'apporter du bien-être dans un but d’accompagnement, d'aide, de soutien, de découverte de son MOI. "Je veux aider comme j'ai pu être aider lorsque j'ai été confrontée à des choses difficiles et face à la souffrance de mon parcours médical."
Aider les personnes à se redécouvrir, à s’approprier et se réapproprier son corps et son esprit. "Mon but est avant tout que chaque personne puisse avoir une rencontre respectueuse avec soi même. Aider, accompagner, se découvrir ,se redécouvrir de façon respectueuse. L’objectif étant d’aider la personne à retrouver un équilibre corps/esprit, se sentir en harmonie et redevenir pleinement actrice de sa vie."

Pour Elodie, c'est un vrai chemin de vie ! "Je ne me vois pas faire autre chose, sans cela je ne serais pas vraiment moi, il manquerait quelque chose à mon être. J'ai une âme, un coeur d'aidant, je suis faite pour cela. Je suis la plus heureuse quand les personnes qui viennent me voir ressortent et se sentent plus légères."

Elodie nourrit également des projets d'ateliers spécifiques pour les femmes, retrouver sa féminité et son corps, se reconnecter à son "Moi" profond, grâce à la danse libératoire, à  la guérison énergétique et à la méditation. Des ateliers aussi sur la gestion de la douleur...

Retrouvez toutes les informations sur le site qu'Elodie a créé ! 

Elodie Delaune, sophrologue hypnothérapeute, à Besançon, dans le Doubs
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article