Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
HAUT DOUBS FEMMES

Média Inspiration et Tendance Franco-Suisse- Blogzine féminin qui donne l'envie d'oser

Et Glou, et glou guide 4 pour Olivier Grosjean

Et Glou, et glou guide 4 pour Olivier Grosjean

Depuis l’année dernière, Olivier Grosjean a rejoint l’équipe des spécialistes passionnés qui dénichent des vins naturels à 15 € maxi pour le Glou Guide qui depuis 4 ans, se veut le livre de la rentrée œnologique. Le numéro 4, sorti le 18 août, est un hors-série, qui élève la barre à 30 €, avec une moyenne de 20 € chez 450 cavistes en France et ailleurs.

Avec sa couverture originale signée Terreur graphique, le ton humoristique et décalé est donné !

Ce hors-série représente « une quatrième vague autant attendue par les surfers naturistes que les foires aux vins automnales ne le sont par les champions olympiques du poussage de caddie, généralement dopés aux sulfites », définit la nouvelle plume des deux derniers numéros, qui s’accorde à celles de Jérémie Couston et Antonin Iommi-Amunategui, à l’origine du concept.

Après Tronches de Vin en 2013, Le vin jaune - Dix façons de l'accompagner en 2015, le De Profundis Gustatibus en 2017, Cavistes en 2019, Glou Guide 3 en 2020 et Glou Guide 4 en 2021, le rythme d’écriture s’accélère pour ce médecin-gynécologue passionné de terroir naturel, qui partage depuis plus de 15 ans ses découvertes sur son blog d’Olif. Peu de chances donc de trouver l'un des vins sélectionnés dans ce quatrième opus du Glou Guide en grande distribution, d'autant plus que la thématique sélectionnée porte cette fois sur des vins rares, issus d'un élevage atypique, d'un cépage oublié ou d'un terroir méprisé. « La dose maximale de sulfites (ou SO2, dioxyde de soufre, anhydride sulfureux) autorisée dans les vins conventionnels est de 150 mg/l (rouges secs), 200 mg/l (blancs et rosés secs) et jusqu’à 400 mg/l pour certains vins liquoreux », détaille la préface annonçant les 120 vins naturels démocratiques.

Pour tenter de dénicher l'une de ces pépites, il vaudra mieux pousser la porte d'un des 450 cavistes indépendants listés en fin d'ouvrage. Depuis le premier tome, la présentation est la même avec une page par vin et de curieux pictogrammes qui fleurissent les pages : C comme Classique (il s’agit bien d’un vin naturel, relativement classique en bouche), B comme Buvabilité (attention, ce vin se boit comme du petit lait !), H comme Hardcore (papilles peu expérimentées, prenez garde !), O comme Ours Polaire (vin très rare, en voie de disparition…), W comme Waouh (bouteille bluffante !). Dans cette quatrième édition, le Glou Guide a doublé son prix maximum habituel passant de 15 à 30 €, mais une bonne partie des vins se dénichent autour de 20 €. « Je me suis fait un seul plaisir hors catégorie avec un grand cru à 85 € issu de la Grande Bourgogne, une cuvée complètement hors norme, une histoire de famille d’un pinot devenu finalement orange, La vie est belle, c’est son nom ! », confie l’auteur.

« Toute la France est représentée, mais aussi l’Europe, avec entre autres l’Espagne, la Belgique, la Roumanie, et même le monde avec le Chili, l’Australie.... Curieusement, il y a également pas mal de vins du Jura, de Savoie », poursuit Olivier Grosjean, dont les papilles sont déjà à l’œuvre pour amener de nouvelles saveurs au Glou Guide 5 !

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article